Les accents

Niveau :  A1-A2

Objectifs : – Discriminer les sons  [e] /[ε]  et [ə]

–          Savoir quel accent utiliser

□ A quoi servent les accents en français ?

En français, les accents sur le « E » ont une fonction phonétique.

Lorsque le « E » n’est pas accentué, on le prononcera [ə]. En revanche, s’il est accentué, on le prononcera  [e] ou [ε] selon l’accent marqué.

Il existe trois accents en francais :

–                L’accent aigu : ´

–                L’accent grave : `

–                L’accent circonflexe : ^

Sur les autres voyelles « a, i, o, u », l’accent a une fonction diacritique et la prononciation de la voyelle est la même, qu’elle soit accentuée ou non.

□ Phonie et graphie des accents sur le « E »

Comme on vient de le dire, lorsque le « e » n’est pas accentué, on le prononce  [ə] (e caduque  ou e muet)

S’il porte un accent aigu «é », on le prononce [e].

S’il porte un accent grave « è », on le prononce [ε]

Dans la plupart des cas, l’accent circonflexe « ê », il se prononce [ε], on trouve quelques exceptions, par exemple « bêtise » [b e t i z].

Cependant, la discrimination entre le [e] « é fermé » et le [ε] « é ouvert » n’est pas pertinente en français.

Le trait articulatoire discriminant et pertinent de la prononciation de [e] /[ε] et  [ə] est la labialité (lèvres arrondies ou étirées):

[e] /[ε] sont des voyelles antérieures, ouverte ou fermée et écartée alors que le [ə] est une voyelle antérieure, fermée et arrondie.

A l’oral et à l’écrit, on distinguera la différence entre [RəgaRd] « regarde » et [RəgaRde] « regardé ». Le premier terme indique un temps au présent alors que le second indique un temps du passé, la discrimination entre [e] /[ε] et  [ə] est donc pertinente.

□ Le choix des accents

• L’accent aigu

–                     On trouve l’accent aigu sur les mots qui se terminent par « é » , qu’ils soient masculins ou féminins : musée, liberté ,idée, thé, carré, etc

–                     Lorsque le « é » n’est pas la dernière voyelle prononcée : téléphone, télévision, phonétique, réviser, éléphant, etc

• L’accent grave

–                     On trouve l’accent grave sur les mots dont la dernière voyelle prononcée est le « è » : père,  première, chèque, problème, tête, etc.

–                     Lorsque le mot est invariable et se termine par « -ès » : près, dès, après, succès, excès, etc.

–                     Sur les voyelles « a » et « u », il sert de signe discriminant : a/à, la/là, ou/où, etc

• L’accent circonflexe

–                     L’accent circonflexe indique l’amuïssement d’une ancienne voyelle, il peut être porté par toutes les voyelles. En général, il remplace un « s » latin aujourd’hui disparu. On peut retrouver cette trace du « s » dans des dérivés :

–                     Fenêtre -> défenestré ; forêt-> forestier ; hôpital -> hospitalier ; Pâques -> pascal ; Fête -> festoyé, etc.

–                     Il sert aussi de signe discriminant aux allomorphes : du/dû, mur/mûr, sur/sûr, tache/tâche.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les accents »

  1. Ping : Quizz: les accents sur le E | sophfle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s