Télévision: les Français la regardent-ils autant qu’avant ?

Cette année, je travaille dans un Collège International qui fait partie du programme Middle Years Programme ( Programme d’Etude Intermédiaire) pour lequel nous devons revoir les systèmes de note mais aussi les critères établis pour les différentes compétences.

Pour ma classe de 4ºESO qui est en phase 3 d’Acquisition des Langues je me suis essayé à une compréhension écrite qui prétend suivre les critères du MYP. Evidemment cette compréhension écrite peut être proposée aux élèves qui ne font pas partie de ce programme, ce serait pour un niveau B1-B2. 

Niveau: B1- B2

Objectifs:

  • Comprendre des informations générales et détaillées d’un article de journal
  • Connaitre les supports et les programmes télévisuels
  • Comprendre les informations apportées par un sondage

Télévision : les Français la regardent-ils autant qu’avant ?

09h53, le 26 janvier 2017

Hier, l’institut Médiamétrie a publié son bilan de l’année télé 2016 et qui a passé au crible notre consommation et nos habitudes télévisuelles. Quels sont les enseignements et qu’on peut tirer de cette grande étude ?

Le premier, c’est qu’on regarde toujours autant les programmes télé : en 2016, nous avons passé chaque jour 3h52 devant une émission, un jeu, une série ou un téléfilm. C’est deux minutes de plus par rapport à 2015. Une légère hausse qui peut s’expliquer par quelques grands événements retransmis cette année et très largement suivis : on pense aux jeux olympiques, à l’Euro de football, mais aussi aux nombreux débats politiques organisés en fin d’année.

Alors 3h52 passées devant un programme télé, ça ne veut pas dire pour autant 3h52 passées devant la télévision. Ce chiffre concerne l’ensemble des moyens de visionnage, tous écrans confondus, à la fois son téléviseur devant lequel on passe 3h43, mais aussi l’ordinateur, le smartphone, ou la tablette, de plus en plus présents dans nos foyers. C’est cette tendance qui a conduit Médiamétrie à offrir une mesure plus globale, plus en phase avec ce qu’on a coutume d’appeler « les nouveaux usages ». Au niveau du temps consacré, les programmes télé restent donc de très loin le loisir numéro un chez les Français, le plus accessible aussi.

Autre enseignement intéressant : les chaînes de télévision restent les plus gros « pourvoyeurs de contenus ». 93 % du temps que nous passons à regarder des vidéos est consacré à des programmes produits par une chaîne de télé, loin, très loin devant les programmes produits par les youtubeurs par exemple. Très loin aussi devant les services de VOD, les films à la demande, ou les services comme Netflix, qui occupent seulement 1% de notre temps.

Dans cette étude, on constate aussi que la place du replay augmente considérablement.

C’est devenu une habitude quand on rate un programme parce qu’on rentre trop tard du travail ou parce qu’on a tout simplement envie de faire autre chose. Sur les 3h52 que nous passons quotidiennement à visionner un programme, nous passons près de 20 minutes devant un programme diffusé en délinéarisé, un programme qu’on choisit de regarder à un moment bien précis.

En l’espace de cinq ans, les adeptes de cette manière de consommer la télé ont été multipliés par trois. Le replay concerne aujourd’hui trois millions de personnes pour la télévision. Un chiffre qui passe à 4,6 millions d’usagers si on y ajoute les modes de visionnage digitaux, l’ordinateur, le smartphone ou la tablette.

C’est une pratique qui se généralise essentiellement pour les fictions et les séries.

Par Jérôme IVANICHTCHENKO, pour Europe 1

Source : Jérôme IVANICHTCHENKO, (2017) Télévision : les Français la regardent-ils autant qu’avant ? Repéré le 01 février 2017 à http://www.europe1.fr/emissions/le-fait-medias-du-jour/television-les-francais-la-regardent-ils-autant-quavant-2961299

Lire la suite

Publicités

Compréhension écrite: Le pari des 35 heures

Niveau : B1 -2

Objectifs :

  • Comprendre le processus d’une réforme importante en France : les 35 heures
  • Comprendre du vocabulaire en contexte à partir d’une définition
  • Développer le lexique en relation avec le monde du travail
  • Reformuler des expressions idiomatiques
  • Comprendre un texte dans sa globalité
  • Comprendre un texte de manière détaillée

Le processus de réduction du temps de travail n’est pas nouveau : il a commencé en 1814 avec le chômage des dimanches et des jours de fête catholiques. La journée de huit heures date de 1919 alors que la revendication était apparue dès 1880 ! En 1936, les salariés ont eu droit à douze jours ouvrables de congés payés. Aujourd’hui, la législation sur la durée du temps de travail est de trente-neuf heures hebdomadaires et accorde cinq semaines annuelles de congés payés. Le projet du gouvernement actuel est de réduire à trente-cinq heures la semaine de travail et ce, sans perte de salaire. D’après ce texte de loi, cela devrait être instauré dès le 1er janvier 2000 pour les entreprises de plus de 200 salariés et au 1er janvier 2002 pour les autres. Toutefois, les dirigeants qui souhaiteraient passer à ce temps de travail avant la date fatidique bénéficieraient de primes. L’objectif du gouvernement est une diminution du chômage et une relance de la consommation. En effet, on exigera certainement des salariés qu’ils aient une meilleure productivité, mais celle-ci ne devrait compenser, selon les économistes, que la moitié du manque à gagner engendré par le passage aux trente-cinq heures. Il faudra donc bien embaucher pour combler l’autre moitié. Moins de chômeurs conjugués à plus de temps libre paraît idéal pour inciter les Français à consommer plus… mais le patronat ne l’entend pas forcément de cette oreille. Si certains chefs d’entreprise ne seraient pas contre cette loi à condition qu’elle soit accompagnée d’un abaissement des charges sociales, les instances dirigeantes du C.N.P.F[1]. , elles, s’y opposent avec force – au point que son président a changé, l’ancien ayant démissionné car, selon ses propres déclarations, il ne se sentait pas l’âme du  » tueur  » qu’il faut être pour contrecarrer le projet du gouvernement. En fait, au sein même de cette organisation, cette tendance dure est quelquefois considérée comme rétrograde. Les Français, eux, sont assez partagés. Si certains disent  » Pourquoi ne pas essayer ? « , d’autres pensent qu’il s’agit là d’une utopie. Tout cela nous promet encore de belles discussions à l’Assemblée Nationale, au Sénat, dans les organisations syndicales et… dans les bars !

[1] Conseil National du Patronnat Français

Source : Bonjour de France. (2012) Comprendre l’actualité française : le pari des 35 heures. Repéré à http://www.bonjourdefrance.com/n2/qcm/a41t.htm

Lire la suite

Les 10 dernières minutes… Réviser les verbes

J’ai conscience que cette activité est absolument banale mais elle marche tellement bien que j’ai envie de la partager avec vous. Les verbes en français sont difficiles à apprendre, tant d’irréguliers… Alors, j’ai créé un petit jeu pour les cinq dernières minutes. J’ai des fiches où j’ai écrit le verbe à l’infinitif et un sujet (je /tu /il / nous /vous /ils). Je passe dans la classe en montrant une fiche à l’élève et il doit conjuguer le verbe donné à la personne indiquée, au temps convenu avant de commencer. S’il trouve, il continue le jeu, sinon, il est éliminé et s’assoit. Ceux qui terminent le tas de cartes gagnent un positif, qui peut être un demi-point en plus pour le prochain contrôle. C’est un jeu très facile à réaliser et qui plaît réellement aux élèves. Très utile pour réviser les verbes en s’amusant et qui comble « intelligemment » les cinq ou dix dernières minutes.

Fiche verbes à découper

Le vocabulaire familier – LOL

Vidéo

Niveau: B1 – B2

Objectifs:

  • Connaitre un film français dont le public est les adolescents
  • Emettre des hypothèses
  • Comprendre une situation de communication familière aux adolescents
  • Découvrir le vocabulaire familier

image LOL

Lire la suite

Envoyé spécial la suite: T.V.A dans la restauration: l’addition est-elle trop salée ?

Vidéo

Vidéo: TVA dans la restauration

Niveau : B2-C1

Objectifs : –    Favoriser la compréhension orale d’un document authentique

–          Etudier le vocabulaire et les expressions idiomatiques en relation avec la cuisine.

–          Découvrir le monde de la restauration et des taxes en France.

Lire la suite